Sony ne gagne que 18 dollars sur la vente d’une PS4

C’est une habitude chez IHS : mettre en pièce les équipements mis sur le marché par les fabricants de premier plan et en évaluer le coût de fabrication. Le cabinet s’est donc cette fois attaqué à la console de jeu de Sony, la PS4.

Et dans ce secteur, les constructeurs sont loin de réaliser des marges comparables à celles defabricants de smartphones comme Apple ou Samsung. Ainsi, selon IHS, cité par AllThingsD, la production d’une PlayStation 4 coûte 381 dollars à Sony, dont 100 dollars rien que pour son processeur AMD. 

La Xbox One aussi rapportera peu à Microsoft 

Avec un prix de vente de 399 dollars, le constructeur japonais dégage donc a priori peu d’argent – voire pas du tout une fois ajoutées les dépenses marketing – sur la commercialisation de sa nouvelle console de salon.

Pour les connaisseurs du marché, cette pratique n’a cependant rien d’inhabituelle. Bien au contraire. Avec la PS4, Sony a même fait de nets progrès par rapport à la PS3. Bien que vendue 599 dollars au lancement, elle coûtait plus de 800 dollars à produire. L'entreprise japonaise perdait donc beaucoup d'argent.

« Si Sony avait pu fabriquer la PS4 à un coût moindre il l’aurait fait, mais si l’historique est un indicateur, il aurait aussi réduit le prix de vente » estime Andrew Rassweiler d’IHS, qui rappelle ainsi que la vente de la console n’est pas la principale source de revenus des acteurs du marché.

Yusuf Mehdi de Microsoft décrit plus en détails ce modèle à GamesIndustry.biz. « Nous cherchons à être au niveau du seuil de rentabilité ou au pire à réaliser une faible marge, et ensuite à gagner de l’argent en vendant des jeux supplémentaires, le service Xbox Live et d’autres fonctionnalités ».


Écrire commentaire

Commentaires : 0